CPH témoigne

La banque CPH

renouvelle son stockage en all-flash avec System Solutions

Afin de remplacer son infrastructure de stockage HPE StorageWorks EVA 4400 arrivée en fin de vie, la banque CPH s’est tournée vers System Solutions qui a déployé la technologie all-flash StoreServ 3PAR de HPE. La capacité et les performances de son stockage ont ainsi pu être augmentées, tout en garantissant une fiabilité maximale.

« Nous disposions déjà d’un SAN de stockage HPE StorageWorks EVA 4400 à base de disques durs classiques, mais celui-ci était arrivé en fin de vie et était amorti. De plus, les limites de la plate-forme avaient été atteintes», explique d’emblée Mathieu Desmet, CIO et membre du Comité de direction de CPH. «Or le stockage est au coeur même de notre métier de banquier et est critique pour notre compétitivité. »

La plateforme de stockage était alors répartie sur 3 sites: 2 au siège de Tournai avec connexion synchrone et 1 sur le site de Mouscron en asynchrone pour des questions de disponibilité et de conformité/audit. Soit quelques 11 To sur chaque système à l’époque.

 

All Flash

Pour remplacer cette infrastructure, la banque CPH a procédé au printemps 2016 à une étude de marché et a lancé un cahier des charges. Trois solutions se présentaient: le remplacement pur et simple par des disques HDD, une solution mixte combinant disques durs et SSD et une approche all-flash. Au final, System Solutions a proposé la baie de stockage all-flash 3PAR StoreServ pour remplacer les disques durs classiques, dans le cadre d’un contrat sur 5 ans. « System Solutions a négocié avec HPE des conditions financières intéressantes et compétitives, non seulement au niveau du matériel proprement dit, mais aussi des licences, sachant notamment que la déduplication était comprise dans le prix », explique de son côté Yves Dutrieux, directeur du département Systèmes IT de CPH. « Par ailleurs, si le coût de la solution était certes quelque peu plus élevé, les temps de réponse étaient nettement meilleurs, tandis que les capacités de stockage ont été sensiblement accrues. »

C’est ainsi que la banque CPH dispose désormais de 43 To sur chacun des 2 sites de Tournai et de 72 To sur un 3e site, sachant que les baies ne sont pas totalement remplies, que les disques ne sont pas pleins et que ces capacités sont calculées sans compression, ce qui donne une marge de manoeuvre supplémentaire. Tandis que la technologie de virtualisation a permis d’éliminer le goulet d’étranglement en termes de débits sans pour autant faire des modifications importantes sur l’infrastructure réseau. Sans parler du gain de place dans les racks et de la réduction de la consommation d’énergie des systèmes.

 

Partenariat à trois

En outre, Yves Dutrieux insiste sur la qualité du support technique tant de HPE que de System Solutions, avec un contrat de maintenance qui prévoit à la fois une intervention de type ‘4 heures’ ou ‘next business day’ selon le degré d’urgence ainsi qu’une maintenance proactive avec alarme automatique en cas de problème (même potentiel) notamment. Par ailleurs, rappelle Mathieu Desmet, « System Solutions avait été fournisseur voici plusieurs années. Or, pour une banque en général et pour CPH en particulier, il est important d’établir une relation de confiance. » Yves Dutrieux insiste pour sa part sur le transfert de connaissances. « Le set-up s’est fait en partenariat avec HPE et System Solutions, mais nous privilégions toujours une reprise en main progressive après installation et validation, surtout sur les machines vraiment critiques que nous préférons déployer nous-mêmes. »

De son côté, Caroline Guns, Account Manager de System Solutions, met en avant la valeur ajoutée de System Solutions au niveau de l’analyse pré-vente avec identification des besoins spécifiques du client et la négociation avec HPE pour obtenir des conditions (encore) plus attractives et de l’implémentation/configuration avant le transfert de savoir-faire à CPH. «Le projet a été pris en charge par une équipe», note encore Caroline Guns. « Désormais, l’environnement est totalement stabilisé et toutes les données ont été migrées, à la grande satisfaction de CPH. »

« La migration a été relativement rapide et s’est faite dans le respect des délais, sachant que nous étions tenus par la fin du contrat de support des EVA », conclut Yves Dutrieux.

 

La banque CPH en bref

Dernier acteur privé indépendant francophone, la banque CPH est une banque locale de proximité organisée sous forme de société coopérative qui dispose d’un réseau de 29 agences dans le Hainaut, le Namurois et le Brabant wallon.

Pour asseoir sa stabilité, la banque CPH a pu compter sur sa solidité financière qui lui autorise une confortable assise (ratio de solvabilité au-delà des 16%), n’a jamais fait appel aux aides de l’Etat et réinvestit localement ses ressources clientèle.

En 2015, la banque CPH affichait un total bilantaire de 2.350,8 millions € (+ 5,7%) et des capitaux propres de 235,3 millions € (+ 6,7%) pour un ratio de stabilité de 16,45% (+ 6,5%). Pour toute information complémentaire : www.cph.be

Télécharger le pdf